48.

< Avis du Conseil d'État >

S’agissant des traitements relevant à la fois du champ de la directive et de celui du droit interne, dès lors que les données sur lesquelles la personne concernée demande à exercer ses droits ne peuvent être exclusivement rattachées à l’un ou l’autre de ces deux champs, les restrictions apportées à ces droits ne pourront excéder celles prévues par la directive.

< Avis du Conseil d'État >