<!-- TITLE: N° 577 - Rapport d'information de Mme Christine Hennion déposé par la commission des affaires européennes portant observations sur le projet de loi relatif à la protection des données personnelles (n° 490) - XVe législature - Assemblée nationale --> * [Entête](/rapport-information-577/entete) * [INTRODUCTION](/rapport-information-577/introduction) * [I — LE RGPD (RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE PROTECTION DES DONNÉES) S’INSCRIT DANS LA CONSTRUCTION DU PARADIGME EUROPÉEN DE PROTECTION DES LIBERTÉS FONDAMENTALES DANS LE DOMAINE NUMÉRIQUE](/rapport-information-577/i) * [A — LA MODERNISATION DU CADRE JURIDIQUE APPLICABLE À LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES](/rapport-information-577/i/a) * [1 — Une adaptation aux nouvelles technologies…](/rapport-information-577/i/a/1) * [2 — …dans le contexte du marché unique du numérique](/rapport-information-577/i/a/2) * [3 — La difficulté des négociations, qui tient notamment à l’ampleur des enjeux, a abouti à un texte hybride](/rapport-information-577/i/a/3) * [a — La souveraineté numérique : l’application extraterritoriale du règlement](/rapport-information-577/i/a/3/a) * [b — Un règlement autorisant des marges de manœuvre nationales](/rapport-information-577/i/a/3/b) * [c — Un travail suivi pour assurer la plus grande harmonisation possible](/rapport-information-577/i/a/3/c) * [B — DE NOUVEAUX DROITS POUR UNE RESPONSABILITÉ ACCRUE DES RESPONSABLES DE TRAITEMENT](/rapport-information-577/i/b) * [1 — Assurer le respect de la vie privée et la maîtrise des données](/rapport-information-577/i/b/1) * [2 — Garantir techniquement un traitement adapté et proportionné des données](/rapport-information-577/i/b/2) * [3 — Une inversion de la logique de contrôle et de responsabilité](/rapport-information-577/i/b/3) * [4 — Une adaptation aux risques](/rapport-information-577/i/b/4) * [II — LE PROJET DE LOI RELATIF AUX DONNÉES PERSONNELLES : UNE MODERNISATION BIENVENUE DU CADRE JURIDIQUE NATIONAL](/rapport-information-577/ii) * [A — LE CHOIX COHÉRENT D’UNE HARMONISATION EUROPÉENNE MAXIMALE](/rapport-information-577/ii/a) * [1 — Le RGPD contient de larges marges de manœuvre nationales](/rapport-information-577/ii/a/1) * [2 — Un choix légistique cohérent mais peu clair](/rapport-information-577/ii/a/2) * [3 — La pertinence du règlement quant aux libertés fondamentales : l’exemple de l’accès des mineurs aux plateformes](/rapport-information-577/ii/a/3) * [B — LA DÉFINITION D’UN ESPACE EUROPÉEN DE PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES](/rapport-information-577/ii/b) * [1 — La coopération entre les agences de protection des données personnelles](/rapport-information-577/ii/b/1) * [2 — Le champ territorial d’application : une difficile coordination entre les États membres](/rapport-information-577/ii/b/2) * [3 — L’extension du régime de responsabilité aux sous-traitants](/rapport-information-577/ii/b/3) * [C — LES NOUVELLES MISSIONS ET ACTIONS DES AUTORITÉS DE CONTRÔLE NATIONALES](/rapport-information-577/ii/c) * [1 — La certification et les instruments de droit souple](/rapport-information-577/ii/c/1) * [2 — Le traitement des données de l’État : une exception dommageable](/rapport-information-577/ii/c/2) * [3 — Le contrôle en ligne : une collaboration qui reste à construire](/rapport-information-577/ii/c/3) * [4 — Le référentiel de sanctions](/rapport-information-577/ii/c/4) * [5 — Les limites du contrôle : l’opposabilité du secret professionnel](/rapport-information-577/ii/c/5) * [D — UNE PROTECTION DES CITOYENS À CONSOLIDER](/rapport-information-577/ii/d) * [1 — La limitation des droits dans le domaine numérique](/rapport-information-577/ii/d/1) * [2 — L’action de groupe : introduire des modalités de réparation](/rapport-information-577/ii/d/2) * [3 — Les actions de médiation](/rapport-information-577/ii/d/3) * [TRAVAUX DE LA COMMISSION](/rapport-information-577/travaux-de-la-commission) * [ANNEXE N° 1 — PRINCIPALES PROPOSITIONS](/rapport-information-577/annexe-1) * [ANNEXE N° 2 — LISTE DES PERSONNES AUDITIONNÉES](/rapport-information-577/annexe-2) * [Notes](/rapport-information-577/notes)